31/03/2022

Foire aux questions

Dans tous les cas d'urgence, appelez immédiatement par téléphone le 15 ou le 112.

Contactez les urgences pour tous les troubles graves.

Consultez votre médecin pour tout autre trouble.

En cas d'exposition à un produit potentiellement toxique, contactez le centre antipoison le plus proche de chez vous.

Vous souhaitez poser une question à l'Anses ?

Vous pouvez rechercher une réponse parmi nos différents sujets dans notre index.

Attention ! L’Anses ne fait pas de diagnostic ou d’évaluation d’une situation personnelle.

Vous trouverez ci-dessous nos réponses aux questions les plus fréquemment posées.

Biocides

  • Pour les questions générales liées aux dispositions du règlement UE 528/2012 : helpdesk-biocides@anses.fr
  • Pour les questions relatives aux modalités de dépôt de dossiers biocides en France, les redevances, les questions administratives helpdesk-biocides@anses.fr
  • Pour les questions sur un dossier biocide en cours d’instruction par l’Anses : biocides@anses.fr
  • Pour contester une décision rendue par l’Anses: damm.recours@anses.fr

Communication, documents, brochures

Toutes les infographies de l’Agence sont publiées sous licence Créative Commons. Vous pouvez les utiliser à condition de créditer l’Anses, de ne pas les modifier et de ne pas en faire un usage commercial.

Dans le cadre de sa politique en faveur d’un environnement durable, l’Anses ne fournit plus de dépliants ou de documents en version imprimée. L’ensemble de sa documentation est consultable et téléchargeable sur son site internet.

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question ? Vous pouvez nous joindre en utilisant notre formulaire de contact.

Compléments alimentaires

COVID-19

Retrouvez l'ensemble des informations et des recommandations sur le site du Gouvernement.

Vous pouvez également consulter les recommandations du Ministère de la Santé.

Le ministère de la transition écologique et Solidaire a mis à disposition un ensemble d’informations relatives aux mesures prises pour la production de gels hydroalcooliques dans le cadre de l’épidémie de Covid-19. Nous vous invitons à les consulter sur leur site : ecologique-solidaire.gouv.fr/produits-biocides.

Si les informations que vous recherchez ne sont pas disponibles dans ce site, vous pouvez contacter le helpdesk biocides, qui pourra répondre à vos questions : helpdesk-biocides.fr.

Le ministère du travail a rédigé de nombreuses fiches à l’attention des professionnels pour les accompagner dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Vous pourrez trouver des conseils détaillés activité par activité :
travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/

L’INRS a également mis à disposition  une FAQ  à l’attention des professionnels: inrs.fr/actualites/COVID-19-et-entreprises.html

Le ministère de la santé propose une fiche de recommandations en matière d’aération, de ventilation et de climatisation en période d’épidémie de COVID-19 : solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19-aeration-ventilation-climatisation.pdf (PDF)

Merci de consulter le site de la Direction générale des Entreprises, qui pourra répondre à vos questions :
entreprises.gouv.fr/covid-19/liste-des-tests-masques-de-protection

L’Anses n’est pas compétente pour tester la qualité des masques produits. Vous pouvez trouver une liste des entreprises compétentes sur le site de la Direction générale des Entreprises : entreprises.gouv.fr/covid-19/entreprises-comment-faire-tester-masques.

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question ? Contactez-nous via notre formulaire de contact.

Déficit en G6PD - Favisme

Demande d’analyse en laboratoire

Si vous êtes un particulier, nous vous invitons à contacter la direction départementale de la protection des populations (DDPP) dont vous dépendez, qui pourra répondre à votre demande :

L’Anses peut réaliser des analyses officielles à la demande de l’Etat dans le cadre notamment des missions de référence qui lui sont confiées. Au-delà, les analyses pouvant être effectuées par l’Anses en prestation sont détaillées dans son catalogue des prestations.

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question ? Vous pouvez nous joindre en utilisant notre formulaire de contact.

Demande d’interview, presse

Importation ou commercialisation d’un produit alimentaire

Médicament vétérinaire

Nutrition

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question ? Vous pouvez nous joindre en utilisant notre formulaire de contact.

Produits du tabac et produits connexes (vapotage, plantes à fumer)

  • En cas d’urgence, appeler le 15, ou le Centre antipoison de votre région
  • Hors urgence, vous pouvez signaler sur le portail de signalement des événements sanitaires indésirables du ministère chargé de la santé : signalement.social-sante.gouv.fr/ (choisir Produit / Substance de la vie courante). Vos données seront transférées au Centre antipoison qui couvre votre région et qui vous appellera peut-être pour des informations complémentaires.

Produits phytosanitaires, pesticides, produits de biocontrôle

Radiofréquences / Linky

L’Anses a publié de nombreux travaux sur l’exposition aux champs électromagnétiques radiofréquences (téléphonie mobile, radio, télévision, …) mais aussi aux champs électromagnétiques basses fréquences (transport et distribution de l’électricité, appareils électroménagers, …). Vous pourrez trouver un résumé de ces travaux et les différents avis dans notre article dédié. L’Anses a ainsi en particulier travaillé sur les compteurs communicants de type Linky.

L’ensemble de ces travaux ne mettent pas en évidence de risque avéré pour la santé des personnes, aux niveaux d’exposition rencontrés dans notre quotidien.

Pour connaître le niveau d’exposition aux champs électromagnétiques de votre domicile, vous pouvez contacter l’ANFR.

La source d’exposition aux radiofréquences la plus élevée pour le grand public est le téléphone mobile, lorsqu’il est placé près du corps. Il est possible de limiter son exposition en adoptant des gestes simples, comme décrit dans la plaquette émise par le ministère de la transition écologique.

Vous pourrez également trouver des informations sur les radiofréquences et la santé sur le portail dédié mis en place par le gouvernement.

C’est à votre employeur d’évaluer les risques pour ses salariés, en tenant compte notamment du décret du 3 août 2016 qui transpose la Directive 2013/35 sur l’exposition des travailleurs aux champs électromagnétiques. L’INRS regroupe toutes les dispositions actuelles concernant l’évaluation des risques liés à l’exposition aux champs électromagnétiques en milieu de travail dans un dossier sur leur site.

L’INRS a également conçu une application d’aide aux employeurs pour déterminer les actions à entreprendre pour l’évaluation du risque (Oseray).

En 2018, l’Agence a publié un rapport d’expertise sur l’électrohypersensibilité (EHS). Vous pouvez trouver un résumé de ces travaux et le rapport correspondant ainsi que nos recommandations en matière de prise en charge de l’EHS dans notre article.

Par ailleurs, l’Anses finance des études afin de mieux comprendre l’EHS, à travers notamment son appel à projets de recherche « radiofréquences et santé », pour lequel l’EHS constitue une priorité.

Enfin, vous pourrez trouver un soutien auprès des centres de consultations de pathologies professionnelles et environnementales. La liste de ces centres qui accueillent des personnes électrohypersensibles est disponible sur le portail national radiofréquences et santé.

Compte tenu des expositions très faibles aux champs électromagnétiques engendrés par les communications d’un compteur Linky, il est très improbable que ceux-ci puissent avoir un effet sur le fonctionnement d’un dispositif médical implanté.

L’Anses a publié, en 2015, un avis et un rapport d’expertise sur les conséquences des champs électromagnétiques extrêmement basses fréquences sur la santé animale et les performances zootechniques (PDF).

Concernant les technologies de communication mobile, l’Anses n’a pas produit d’expertise spécifique sur les effets de l’exposition aux champs électromagnétiques sur la santé animale. Toutefois, les nombreuses études expérimentales réalisées chez l’animal, évaluées dans le cadre des expertises sur l’impact des champs électromagnétiques sur la santé humaine (voir tous nos travaux sur notre page dédiée), ne permettent pas, dans l’état des connaissances actuelles, d’établir de lien de cause à effet entre l’exposition environnementale aux champs électromagnétiques (en particulier les antennes relais de téléphonie mobile) et des effets sur la santé.

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question ? Vous pouvez nous joindre en utilisant notre formulaire de contact.

Recrutement - demande de stage, thèse, ou emploi

Santé au travail

Consultez votre médecin du travail

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question ? Vous pouvez nous joindre en utilisant notre formulaire de contact.